Les insectes

Un des intérêts majeurs du massif des Maures réside dans son entomofaune liée aux vieux arbres dépérissants (espèces saproxyliques), soit isolés sans des formations relativement jeunes, soit dans des habitats forestiers en maturation (vieux vergers de Châtaigniers). Le Grand capricorne, le Lucane cerf-volant et le Pique-prune sont particulièrement concernés.

L'importance du réseau de cours d'eau pour la plupart temporaires et de leurs ripisylves associées crée des conditions favorables à de nombreux insectes, avec en tête l'Ecaille chinée et la Diane.

Enfin, les mosaïques de milieux ouverts sont particulièrement favorables à divers insectes comme la Magicienne dentelée.